Droits de l'enfant

PLAN D’ACTIONS DROITS DE l’ENFANT 2016-2019 (PADE)

Contexte du plan d’actions:

La Belgique, depuis la ratification de la Convention internationale relative aux droits de l’enfant (CIDE), entrée en vigueur le 15 janvier 1992, est soumise tous les 5 ans à un examen par le Comité des droits de l’enfant des Nations Unies. Celui-ci examine les nouvelles mesures adoptées pour améliorer la situation des enfants dans notre pays, en l’occurrence en Wallonie et rend des observations finales relatives aux principaux sujets de préoccupation. C’est notamment sur base de ces recommandations que le plan d’actions wallon s’est construit. Il s’adresse aux personnes de moins de 18 ans.

Structure et objectifs du plan :

Ce plan 2016-2019 adopté par le Gouvernement wallon le 22 décembre 2016 fait suite au plan 2011-2014 et vise à rencontrer les recommandations émises par le Comité des Droits de l’Enfant de l’Organisation des Nations Unies et à améliorer les droits de l’enfant en Wallonie.

Il est construit sur base de trois axes, composés d’objectifs stratégiques et opérationnels et a pour but de rencontrer une série de droits reconnus par la Convention internationale des droits de l’enfant.

 

Les trois axes sont :

- l’accès aux droits, axe consacré à la lutte contre les inégalités sociales et les discriminations ;

-  l’information, la formation et l’éducation aux droits de l’enfant, qui est un axe reprenant les nécessaires prérequis pour garantir l’effectivité des droits de l’enfant

- la participation et la gouvernance des droits de l’enfant, axe dédié à la diffusion du plan auprès de l’ensemble des acteurs, en ce compris les enfants qui sont les véritables piliers du plan

 

Parties prenantes :

Le plan est piloté par le Ministre-coordinateur des droits de l’enfant qui s’est appuyé sur l’expertise de l’Observatoire de l’Enfance, de la Jeunesse et de l’Aide à la Jeunesse (O.E.J.A.J) et de la Direction Interdépartementale de la Cohésion sociale (DiCS) qui en assurent également le suivi. Il appartient par ailleurs à la DiCS de coordonner le réseau des correspondants droits de l’enfant wallon.

Les cabinets des ministres du Gouvernement wallon ainsi que leurs administrations fonctionnelles ont été associés à l’élaboration du plan.

Par ailleurs, au sein de l’Observatoire a été créé le Groupe Permanent de suivi de la CIDE qui  regroupe des représentants des Ministres de la Fédération Wallonie-Bruxelles, des administrations, de l’ONE, du Délégué général des Droits de l’enfant, des ONG relatives aux droits de l’enfant, des organes consultatifs relatifs à l’enfance et la jeunesse, du Conseil de la jeunesse,… Ce groupe a été étendu aux partenaires wallons et veille à l’analyse et au suivi des recommandations des droits de l’enfant des Nations Unies.

images: 
Actions de premier niveau: 
Oui